| Accueil |

MANDRES-SUR-VAIR


ARRONDISSEMENT : NEUFCHÂTEAU
VOSGES
ANCIEN CANTON : BULGNÉVILLE
Mandres-sur-Vair
Carte de Cassini
CANTON 2014 : VITTEL
CODE INSEE : 88285
CODE POSTAL : 88800
INTERCOMMUNALITÉ
avant 2014
: -
INTERCOMMUNALITÉ
2014
: Communauté de communes de
Vittel-Contrexéville
INTERCOMMUNALITÉ
2017
: Communauté de communes
Terre d'Eau

Pays :
France
France
Tiercé en pal, d'azur, d'argent et de gueules, les insignes de la République d'or brochant sur le tout.
Région :
Lorraine
Lorraine
D'or à la bande de gueules chargée de trois alérions d'argent.
Département :
Vosges
Vosges
D'argent mantelé de sinople au trois sapins arrachés de l'un et de l'autre, au chef d'or chargé d'une cotice de gueules surchargée de trois alérions d'argent (qui est de Lorraine).
Nouvelle Région :
Grand Est
Alsace Champagne-Ardennne Lorraine
Région Grand Est

Armes de Mandres-sur-Vair

D'or, à la bande d'azur, accompagnée de sept billettes du même posées en bande, trois et une en chef et une et deux en pointe.

Ce sont les armes des seigneurs de Mandres, d'ancienne chevalerie.

La position des billettes varie selon les armoriaux.

 

Riestap

   

  Origine du nom :
    In Mandris, en 1023.
Manderæ - Mandres-aux-deux-Tours
  Chiffres clés :
    Population : 301 habitants (Mandrions)
    Altitudes : 319 - 421 mètres
    Superficie : 1 193 hectares
  Site Web :
  -
  A voir :
  -
  Généralités historiques :
 
Le village dépendait autrefois en partie de la Lorraine et du Barrois.
Il est parlé du village de Mandres dans une bulle du pape Alexandre III pour le prieuré de Châtenois (1179) et dans un privilège du duc Simon pour le même prieuré (1204) ; ce titre fait mention de Mathieu, seigneur de Mandres.
En 1256, "Orriens de Mandres", rendit hommage à Thibaut de Navarre.
En 1456, Georges de Boulach, seigneur de Mandres-aux-deux-Tours, reprend du duc de Bar ce qu'il possède à Bleurville.
Une partie du village fut brûlée en 1750 puis en 1783.
  Particularités :
  -
  Ecarts - Hameaux - Fermes :
     
-
- -
  Données généalogiques :
     
Les actes de baptême, de mariage et de sépultures commencent en 1676. Au spirituel, la cure de Mandres-sur-Vair dépendait de la collation de l’abbé de Flabémont.
  Les noms de famille des descendances étudiées associés au lieu :
    Aubertin
Bachot - Baudinet - Briquet
Collot - Cornette
Denis/Denys - Didelot - Dorget
Émonet
Foinant - François - Froman/Froment
Gascard - Geniot - Gérard
Henriot
Joigny
Kinzelin
Lambotte - Lasausse
Mougeot
Petitclerc - Pernot - Perrus/Perrut/Péru/Pérus/Pérut - Péruchot
Raoul/Raoulx - Richard - Rothiot - Roussel
Saussard
Varry - Villaume/Vuillaume - Villemain/Vuillemain/Vuillemin
  Statistiques généalogiques : (chiffres connus)
    Nbre de naissances : 76
    Nbre de mariages : 29
    Nbre de divorces : -
    Nbre de décès : 61

Historique des rattachements paroissiaux et administratifs :
Rattachement paroissial :
Diocèse de Toul, doyenné de Vittel
Rattachement administratif :
Lorraine et Barrois
1751 : bailliage de Bourmont
1790 : district de Lamarche, chef-lieu de canton
an VIII : arrondissement de Neufchâteau, canton de Bulgnéville