| Accueil |

Stiring-Wendel


France
 
Lorraine
 
Moselle
         
Tiercé en pal, d'azur, d'argent et de gueules, les insignes de la République d'or brochant sur le tout.
 
D'or, à la bande de gueules chargée de trois alérions d'argent.
 
Ecartelé : au 1er du chapitre de la cathédrale de Metz ; au 2ème de Lorraine ; au 3ème de Bar ; au 4ème du Luxembourg ; sur-le-tout de la ville de Metz. *
         
France moderne
 
Région Lorraine
 
Département de la Moselle
 

couronne
Croix de guerre 1939-1945
avec palme de bronze
 
Citation à l'ordre de l'Armée
30 juin 1948
sans texte

Héraldique

Coupé : au 1er parti, au I d'argent, au lion de sable, armé et lampassé de gueules, au II de sable, à la coupe d'or et à la cotice de gueules brochant sur le tout ; au 2nd de gueules, à trois marteaux d'or posés en sautoir et en pal, ce dernier renversé, le tout lié d'azur.


Armes de Stiring-Wendel en noir et blanc

Commentaires

Le premier parti du premier coupé est aux armes de Forbach. La commune relevait de cette seigneurie. Elle portait "d'argent, au lion de sable, armé et lampassé de gueules" :

Armes de Forbach

Le premier développement important eut lieu dans la première moitié du XVIIIème siècle avec la création d'une verrerie par le baron suédois Von Stralenheim. L'actuel quartier de Verrerie Sophie doit son nom à l'épouse du baron : Sophie de Wasaborg. Ce sont ses armes en partie qui sont rapportées au deuxième parti du premier coupé. Elle portait "écartelé : aux 1er et 4ème d'argent, à deux bars adossés d'azur, lorrés et peautrés de gueules, accompagnés en chef d'une couronne d'or ; aux 2ème et 3ème de gueules, au griffon d'or, couronné du même ; sur-le-tout de sable à un vase d'or, et une cotice en barre de gueules brochant sur le vase" :

Armes de Wasaborg

La première révolution industrielle bénéficia à Stiring. Grâce à la prospection des sols à la recherche de charbon, quatre puits furent forés. Par la suite, l'activité sidérurgique se développa avec la famille de Wendel. Charles de Wendel y établit un haut fourneau et une usine métallurgique avec son beau-frère le baron Gargan. Les marteaux symbolisent cette activité et les armes de la famille de Wendel. Elles étaient "de gueules, à trois marteaux d'or posés en sautoir et en pal, ce dernier renversé, le tout lié d'azur, accompagtnés en pointe d'un tube de canon aussi d'or ; à la bordure d'argent" :

Armes de Wendel de Hayange

 

Union des Cercles Généalogiques Lorrains

Site de la commune


 

 

 

 

 

* Ecartelé : au 1er de gueules, au dextrochère de carnation paré d'azur issant d'une nuée d'argent mouvant de la pointe senestre de l'écu et tenant une épée haute du même garnie d'or accostée en chef de deux cailloux d'or (du chapitre de la cathédrale de Metz) ; au 2ème d'or, à la bande de gueules chargée de trois alérions d'argent (de Lorraine) ; au 3ème d'azur semé de croisettes recroisetées au pied fiché d'or, à deux bars adossés du même (de Bar) ; au 4ème burelé d'argent et d'azur de dix pièces, au lion à la queue fourchue de gueules, armé, lampassé et couronné d'or (du Luxembourg) ; sur-le-tout parti d'argent et de sable (de la ville de Metz).