| Accueil |

Metz

Divodurum Mediomatricorum - Mettis


France
 
Lorraine
 
Moselle
         
Tiercé en pal, d'azur, d'argent et de gueules, les insignes de la République d'or brochant sur le tout.
 
D'or, à la bande de gueules chargée de trois alérions d'argent.
 
Ecartelé : au 1er du chapitre de la cathédrale de Metz ; au 2ème de Lorraine ; au 3ème de Bar ; au 4ème du Luxembourg ; sur-le-tout de la ville de Metz. *
         
France moderne
 
Région Lorraine
 
Département de la Moselle
 

couronne

Citation de la Légion d'honneur - 22 octobre 1919
"Ville dont la fidélité obstinée à la France n'a connu aucune défaillance, au cours dune captivité de quarante-huit ans. Riche d'un passé glorieux et sans tache que ses malheurs n'ont pas terni, exposée durant des siècles aux convoitises de l'ennemi tout proche, a bien mérité d'être à l'honneur parce qu'elle a été longtemps à la peine. Symbolise dans l'affection émue de la Mère-Patrie, la Lorraine enfin reconstituée dans son intégrité de province française."

Citation de la Croix de Guerre 1939-1945 avec palme - 30 juin 1948

"Par son attitude exemplaire sous le joug allemand pendant quatre années d'occupation, malgré une brutale annexion de fait et une terreur sans précédent.

Par sa confiance en la Victoire, malgré ses blessures et le martyre imposé à sa population : plusieurs dizaines de milliers de Messins expulsés par l'ennemi, 2500 déportés.

Par son dévouement et son aide à des milliers de prisonniers évadés, METZ la Lorraine, bastion de l'Est dont la libération, donnée comme but à la France combattante, marqua l'irrémédiable défaite du Germain, a été à l'heure de la résistance et du combat, l'exemple du devoir patriotique, se montrant digne de ses glorieuses traditions."


Héraldique

Parti d'argent et de sable.


Armes de Metz en noir et blanc

Commentaires

Ce sont les armes du Commun , groupement de familles messines qui ne faisaient pas partie des cinq associations de familles patriciennes, regroupées par quartiers : les paraiges d'Outre-Seille, de Port-Sailly, de Porte-Moselle, d'Outre Moselle et de Jurue.

Le cimier correspond à une pucelle tenant dans une main une palme, signifiant que la ville na jamais été prise de force, et de l'autre une fleur de lys, montrant sa loyauté au Roi de Fance depuis son rattachement à la couronne ; elle naît d'une couronne murale à trois portes qui représente l'importance de la ville.

Ces armes originelles sont apparues pour la première fois en 1394.

Charles d'Hozier, en 1696, crée un blason "d'argent, au pal de gueules chargé d'un cœur d'argent" :

Armes de Metz selon d'Hozier

Sous le 1er Empire, la pucelle se trouve à l'intérieur de l'écu : "parti d'argent et de sable, à la demi-figure de femme nue, de carnation, mouvant de la pointe, couronnée de trois tours crénelées d'or, tenant de la dextre une épée haute en barre d'azur, et de la senestre un étendard tricolore monté et frangé d'or [brochant la partition] ; au chef de gueules à trois abeilles d'or [des bonnes villes de l'Empire]" :

Armes de Metz sous le 1er Empire

 

Devise : PAIX DEDANS, PAIX DEHORS, sous-entendu "si nous avons la paix à l'intérieur de nos remparts, une bonne entente entre nous et nos communautés, nous aurons la paix en dehors car nous serons unis pour vaincre tous nos ennemis".

 

Union des Cercles Généalogiques Lorrains

Histoire de Metz

Armorial de Constant Lapaix


 

 

 

 

 

* Ecartelé : au 1er de gueules, au dextrochère de carnation paré d'azur issant d'une nuée d'argent mouvant de la pointe senestre de l'écu et tenant une épée haute du même garnie d'or accostée en chef de deux cailloux d'or (du chapitre de la cathédrale de Metz) ; au 2ème d'or, à la bande de gueules chargée de trois alérions d'argent (de Lorraine) ; au 3ème d'azur semé de croisettes recroisetées au pied fiché d'or, à deux bars adossés du même (de Bar) ; au 4ème burelé d'argent et d'azur de dix pièces, au lion à la queue fourchue de gueules, armé, lampassé et couronné d'or (du Luxembourg) ; sur-le-tout parti d'argent et de sable (de la ville de Metz).