| Accueil |

Bistroff


France
 
Lorraine
 
Moselle
         
Tiercé en pal, d'azur, d'argent et de gueules, les insignes de la République d'or brochant sur le tout.
 
D'or, à la bande de gueules chargée de trois alérions d'argent.
 
Ecartelé : au 1er du chapitre de la cathédrale de Metz ; au 2ème de Lorraine ; au 3ème de Bar ; au 4ème du Luxembourg ; sur-le-tout de la ville de Metz. *
         
France moderne
 
Région Lorraine
 
Département de la Moselle
 

Armes de Bistroff
 

Héraldique

Coupé : au 1er de gueules, aux deux cailloux d'or ; au 2nd d'azur aux deux clous de la Passion d'argent ; à la lance d'or issant de la pointe brochant en pal sur le tout.


Armes de Bistroff en noir et blanc

Commentaires

Bistroff dépendait de l'ancienne province des Trois-Evêchés. Les cailloux rappellent ceux des armes du chapitre de la cathédrale de Metz qui portait "de gueules, au dextrochère de carnation vêtu d'azur, mouvant d'une nuée d'argent, tenant une épée du même garnie d'or et accostée en chef de deux cailloux du même" :

Armes du chapitre de la cathédrale de Metz

Pour mémoire, le bras tenant l'épée représente la décollation de saint Paul, patron particulier du chapitre, et les cailloux représentent la lapidation de saint Etienne, patron du diocèse de Metz.

Les clous sont ceux de l'église de Verdun qui avait des biens à Bistroff.

La lance est celle de saint Maurice, martyr, patron de la paroisse.
Maurice d'Agaune, décurion, et ses compagnons soldats thébéens, martyrs du Valais, sont morts pour leur foi vers la fin du IIIème siècle. Ils avaient eu l'ordre de l'empereur Maximien d'exécuter les habitants près de Martigny dans les Alpes du Nord car ils s'étaient convertis au christianisme. Mais eux-mêmes chrétiens, ils refusèrent. Sous la colère de Maximien ils périrent à leur tour avec courage. Saint Maurice est le patron entre autres des chasseurs alpins et des gardes suisses.

 

Union des Cercles Généalogiques Lorrains


 

 

 

 

 

* Ecartelé : au 1er de gueules, au dextrochère de carnation paré d'azur issant d'une nuée d'argent mouvant de la pointe senestre de l'écu et tenant une épée haute du même garnie d'or accostée en chef de deux cailloux d'or (du chapitre de la cathédrale de Metz) ; au 2ème d'or, à la bande de gueules chargée de trois alérions d'argent (de Lorraine) ; au 3ème d'azur semé de croisettes recroisetées au pied fiché d'or, à deux bars adossés du même (de Bar) ; au 4ème burelé d'argent et d'azur de dix pièces, au lion à la queue fourchue de gueules, armé, lampassé et couronné d'or (du Luxembourg) ; sur-le-tout parti d'argent et de sable (de la ville de Metz).